Master Nuclear Energy

MASTER 2 CYCLE DU COMBUSTIBLE

Objectifs

La spécialité « Cycle du combustible » du master « Énergie Nucléaire » a pour objectif l’apprentissage de la physique et de la chimie nécessaires aux différentes étapes du cycle. Un poids particulier sera donné à la séparation-transmutation dont les avancées récentes conduisent à renouveler l’approche cycle-réacteur en introduisant la notion de recyclage, voire de « multirecyclage » pour une incinération complète en réacteur, des actinides mineurs à vie longue.

La vision « Cycle du combustible » intègre le confinement des radionucléides préalable à l’entreposage et au stockage, le développement de nouveaux matériaux et la compréhension des mécanismes chimiques et géochimiques qui gouvernent l’évolution des stockages et entreposages. La formation s’appuie sur l’introduction des concepts de base de la recherche nécessaire au développement et à la mise au point de procédés, et à la conception d’objets industriels nouveaux. A travers ce cursus en constante évolution, la spécialité « Cycle du combustible » s’inscrit dans un volontarisme où R&D, enseignement, développement et ingénierie industriels sont intimement mêlés.

A l’issue de cette formation, l’étudiant aura acquis les compétences suivantes :

  • Gestion du combustible
  • Prévention des risques
  • Chimie des radionucléides et produits de fission
  • Conditionnement des déchets
  • Entreposage et recyclage

 

Conditions d’accès

Les étudiants ayant validé une première année de master de chimie ou de physique, notamment le master1 « Énergie Nucléaire », et les étudiants en troisième année des écoles d’ingénieurs de ParisTech, Centrale et Supélec sont susceptibles de poser leur candidature. Le master 2 est également ouvert aux étudiants étrangers titulaires d’une formation niveau M1 équivalente.

Une commission opérera une première sélection sur dossier, puis auditionnera si besoin les étudiants pressentis pour consolider l’appréciation de leur niveau scientifique, de leur niveau d’anglais et de leur motivation, et décider de leur sélection définitive pour ce M2.

L’admission en M2 se fait sur examen de dossier et entretien. Sont concernés les étudiants ayant validé le M1 « Energie Nucléaire », le M1 « Physique Fondamentale » ou le M1 « Physique Appliquée et Mécanique » de l’Université de Paris Sud 11, les élèves issus des grandes écoles ou les étudiants ayant validé 60 ECTS de cours de niveau gradué dans le domaine.

Pré-requis

Niveau équivalent au M1 énergie nucléaire.

 

Une culture en chimie est recommandée, plus spécifiquement en chimie des solutions et en chimie des matériaux, ainsi qu’en génie des procédés.

Bon niveau de connaissance et de pratique de l’anglais (niveau TOEFL 80/120 ou équivalent)

Débouchés

Cette formation permettra au diplômé d’occuper un poste d’ingénieur ou de cadre dans les unités de production d’uranium ou en assistance à ces unités, dans les usines du cœur du Cycle du combustible que ce soit dans la conversion, l’enrichissement ou le recyclage. Cette formation est aussi bien adaptée pour des postes dans la conception, l’ingénierie, l’exploitation et la surveillance des sites d’entreposage et de stockage des déchets, ainsi qu’en exploitation dans les centrales nucléaires.

Exemple d’employeurs dans cette spécialité : EDF, AREVA, GDF SUEZ, BNFL (British Nuclear Fuel Limited), WESTINGHOUSE Electric Company, Electrabel, ANDRA, etc.

Le parcours Radiochimie est particulièrement bien adapté pour les étudiants désirant s’orienter vers des carrières de recherche ou d’enseignants après un travail de thèse effectué dans l’un des nombreux laboratoires de recherche des différents partenaires (CEA, CNRS, EDF …). 

 

Fermer le menu